Charente libre : Le sacré coup de Bol de Gilles Caballo

Charente libre : Le sacré coup de Bol de Gilles Caballo

Depuis le temps qu’il s’active dans l’ombre des stands, le Charentais Gilles Caballo, patron du Team Louit moto 33, vient enfin de décrocher la timbale : Kawasaki en a fait son team support !

Extrait CL du 12 avril 2012

Une moto fournie par Kawasaki qui en a fait son team support. Motul et Michelin en renfort. Plus l’ex-champion du monde Jean-Michel Bayle en manager !

Le team girondin à l’accent charentais Team Louit 33, qui sera samedi au départ du Bol d’or, est rentré dans une nouvelle dimension.

Lors des derniers essais pré-Bol, qui avaient lieu à Magny-Cours il y a quinze jours, Gilles Cabalo, le boss du Team Louit moto 33, a pu constater que la mayonnaise avait bien pris : « on a bien travaillé. La moto est prête, les pilotes sont au top. On a vraiment tout pour réussir ».

Crée en 1999 par Christophe Herribéry, le Team Endurance 33 est aujourd’hui devenu le Team Louit Moto 33. Sans avoir quitté la structure, le Barbezilien a décidé depuis l’an passé d’en confier le management à Gilles Caballo, un autre Charentais, bouillonnant petit gars de Cherac, dynamique pilier de ce groupe dès sa création.

A la veille du Bol d’Or, Gilles Caballo dresse le bilan : « Depuis 2002, et plus particulièrement ces deux dernières années, nos résultats ont parlé pour nous. Deux victoires d’affilée aux 24 h de Barcelone en 2010 et 2011, dans la catégorie Superstock, avec respectivement des places de 3e et 4e au scratch. Cela a suffi pour nous faire remarquer. »

En fin d’année dernière, au salon de la moto, les événements se sont accélérés et la situation a pris une toute autre tournure : « Nos partenaires Fred et Thibault Louit, les concessionnaires bordelais, y ont reçu la confirmation de Kawasaki France que nous étions retenus en qualité de team support de la marque en Superstock. Et ce, pour le Bol d’Or, les 24 h de Barcelone et les 24 heures du Mans. Nous assurons donc le remplacement du Team Maccio Racing qui a décidé d’arrêter la compétition », explique le Charentais encore ému.

Team officiel Kawasaki en superstock, voilà qui n’est pas une mince affaire pour le Team 33. Mais la marque sait être bonne mère.

Avec Jean-Michel Bayle

« Kawasaki Europe nous confie ses pilotes. C’est du lourd. Loris Baz, champion d’Europe Superstock junior 1000 en 2012, champion d’Europe Superstock 600 en 2008 et troisième au scratch des dernières 24 heures du Mans. Jérémy Guarnoni, champion d’Europe Superstock 600 en 2010 et Nans Chevaux, vainqueur du trophée Pirelli 600. Ils constituent l’équipage le plus jeune du plateau » , savoure Gilles Caballo.

L’objectif avoué par Kawasaki Europe est de permettre au Team Louit Moto 33 de monter sur les plus hautes marches des podiums en Superstock. « Alors ils vont nous fournir de bonnes pièces pour la ZX 10 R », note le Team manager charentais.

Comme l’on ne prête qu’aux riches, Motul a lui aussi misé sur le team en mettant à disposition sa structure logistique et notamment son « hospitality » sur toutes les courses. Et, comme un bonheur ne vient jamais seul, Motul a également décidé de confier à Jean Michel Bayle, dont on ne présente plus l’immense palmarès international, le poste de directeur sportif.

Le manufacturier Michelin, désireux de voir le Team 33 jouer devant, s’est engagé lui aussi à faire de gros efforts. « Pour les 25 bénévoles qui composent notre équipe, ce qui nous arrive cette année est inouï. Fini le camping, nous sommes dans la cour des grands. Sachons le déguster, mais restons nous-mêmes », tempère avec humilité Gilles Caballo, le sympathique petit gars de Chérac.