Gilles Caballo revanchard et ambitieux

Gilles Caballo revanchard et ambitieux

Il a connu toutes les joies et toutes les galères. Gilles Caballo, le boss du team « Louit moto mail performance 33 », espère beaucoup de son passage au Mans.

Article Charente-Libre, Christian SARDIN 22 septembre 2011

Le petit gars de Chérac est fonceur et attachant. Bouillonnant d’idées et passionné fou de moto, Gilles Caballo n’a pas hésité une seconde quand il s’est agi, à l’aube de la saison 2011, de reprendre les rênes du team « 33 Endurance » de Christophe Herribérry. Un autre charentais qui a décidé de prendre du recul avec la compétition afin de privilégier ses activités professionnelles.

Débordant d’énergie et de fougue, Gillou, comme tout le monde le surnomme dans le milieu, n’a pas eu de problème pour séduire pléthore de partenaires comme notamment Louit Moto, le concessionnaire Kawasaki girondin.

Exit donc la Yamaha R1, pour une Kawasaki ZX 10, les résultats ne se font pas attendre. La moto verte n° 33 du nouveau team rebaptisé « Louit Moto Mail Performance 33 » réussit une entrée fracassante dans le championnat du monde d’endurance lors des dernières 24 h de Barcelone. « Nous terminons à la quatrième place au général, derrière trois motos usine, ce qui nous permet de monter sur la première marche du podium en Superstock. Pour notre première participation c’est extraordinaire » confie le Charentais.

Dès lors, pour les 24 heures du Mans, tous les espoirs sont permis et Gilles Caballo veut y croire : « Nous allons faire le mieux possible. Nous savons que la moto est très fiable et très rapide. Quant à nos pilotes, ce sont tous de vieux briscards de la discipline, pas des chiens fous. Nous viserons donc le podium en Superstock » lâche-t-il avec sérénité.

Lucas Mathias gravement blessé

David Dumain, Bernard Cuzin et Fred Bernon, tous français, sont les pilotes qui se relaieront ce week-end au guidon de la Kawasaki n° 33. « Nous avons dû procéder au remplacement de Lucas Mathias, victime d’une chute et blessé gravement lors des essais pré-24 h. C’est donc à Fred Bernon que nous avons accordé notre confiance » précise le bouillant team manager.

« Au Mans, entre les chutes et les pannes, cela fait trois fois que l’on ne termine pas la course. C’est rageant. Nous espérons que la poisse va nous lâcher un peu. Nous avons confiance en la machine. Les pilotes sont expérimentés et sérieux. Il ne nous reste plus qu’a croiser les doigts. Cette année sera la bonne ! » Gillou déborde d’optimisme. C’est bon pour le moral des troupes.

La Kawa #33
La Kawasaki n° 33 du team « Louit moto mail performance 33 » a fait forte impression aux 24 heures de Barcelone.

Article Charente-Libre, Christian SARDIN 22 septembre 2011