Le team 33 rassuré

Le team 33 rassuré

Compte rendu de Barcelone 2011 :
Après deux saisons de déconvenues successives...

Le team Mail Performance 33 a décidé de changer ses Yamaha pour la toute nouvelle Kawasaki zx 10 2011, que la presse annonçait comme la nouvelle référence hypersports.

La superbe 4ème place acquise ce week-end à Barcelone a rassuré l’équipe, quand à son potentiel technique et sportif.

Nous assurons aussi la victoire en catégorie Superstock.

Deux nouveaux pilotes sont venus soutenir l’indéracinable Bernard Cuzin, Nans Chevaux 20 ans et Dylan Buisson 23 ans.

Malgré leurs jeunesses, ils ont déjà participé à des courses de 24 heures et rêvaient de participer à celle de Barcelone.

La moto est arrivée Mercredi 13 Juillet sur le circuit de Catalunya. Elle était complètement prête et nous n’avons fait que la décoration des carénages sur place.

Notre technicien Michelin espagnol « Carlos » nous a fait un briefing sur les pneus disponibles pour cette épreuve, de tous nouveaux pneus tri/gomme avaient été validé par les essayeurs espagnols et peu de team en bénéficiaient.

Les premiers essais avaient lieu l’après-midi, dès les premières séances un problème de guidonnage apparaissait.

Nous essayons de modifier les suspensions de la Kawa mais rien n’y fait, elle est "intenable" en ligne droite.

Grâce à Carlos, le chef mécanicien de la Kawasaki en tête du championnat espagnol vient nous aider et pense que notre amortisseur arrière n’est pas adapté à cette monte de pneus spéciaux, mais la modification de l’amortisseur ne peut pas se faire sur le circuit.
De plus, il faudrait faire de nombreux essais alors que la qualification est le lendemain.

Finalement pour les essais du lendemain, nous tentons une dernière modification sur la géométrie de la moto, mais cela ne fonctionne pas et même Bernard Cuzin pense qu’il sera impossible de faire 24 heures sur une moto aussi peu stable.

Pour la qualification, nous décidons de passer un pneu AR standard, cela fonctionne parfaitement ; seul le technicien Michelin est inquiet sur sa capacité à faire deux relais.

La 33 est qualifiée en 5ème position sur la grille de départ.

Lors du briefing, les pilotes ont décidé de conserver le second pneu au risque de devoir gérer son usure en fin de second relais.

C’est Bernard Cuzin qui prendra le départ car il connait bien la piste catalane et surtout la fougue de certains espagnols.

Mais nous écoperons d’un "Stop and Go " qui nous oblige à repasser par la voie des stands au ralenti car nous avions utilisé des couvertures chauffantes sur la grille, cela est interdit sur cette course contrairement aux autres épreuves.

La 33 boucle le premier tour en 4ème position, le bal des ravitaillements peut commencer !

Le premier incident sera dans la soirée avec une poignée gauche baladeuse, puis une bulle de carénage cassée et remplacée au stand.

La moto est rapide, très rapide, elle marche d’ailleurs beaucoup mieux la nuit d’après Bernard Cuzin.

Surement un réglage de la cartographie d’injection qui sera à faire.

La course entre dans la nuit, nos pilotes font la différence dans l’obscurité et la 33 oscille entre la 3ème et 5ème place au gré des ravitaillements.

Deux motos sont dans le même tour que nous, et nous n’avons pas le droit à l’erreur.

Au petit matin, la 33 s’installe en 3ème position, la Suzuki officielle remonte fort après ses ennuis mécaniques. Nous savons que nous ne jouons pas dans la même cour et qu’elle finira tôt ou tard par nous passer.

La matinée se passe sans encombre pour la 33. La Suzuki nous ravit la 3ème place vers 7h30. Nous y étions préparé, cette moto n’est pas dans la même catégorie que nous et leurs pilotes sont prestigieux.
Qu’importe notre objectif reste la victoire Superstock et nous nous focalisons là-dessus mais pas Bernard Cuzin...

Au petit matin, alors que les places semblent figées, celui-ci fait un relais derrière la Yamaha officielle. Le pilote de la Yamaha a même du mal à comprendre d’où sort cette Kawasaki verte qui ne le lâche pas ! Bernard réalise un superbe chrono de 1,52 soit 1.2 seconde de mieux que son meilleur temps. Il est l’un des 4 meilleurs pilotes en piste.

A 1 heure de l’arrivée, quelques gouttes de pluies font leurs apparitions. Nans, par sécurité, rentre au stand pour mettre un pneu intermédiaire. A la fin de son relais un orage éclate, il rentre pour mettre les pneus pluie. Bernard repart pour finir la course.

Coup de théâtre dans le dernier tour. Est-ce la pression exercée par la 33 ? Mais la Suzuki ne franchit pas la ligne d’arrivée, elle vient de chuter dans le dernier tour.
Le team 33 exulte et se ravit de cette 3ème place inespérée.
La joie est de courte durée car la direction de course valide la 3ème place de la Suzuki, le règlement particulier de la course prévoit qu’une chute dans les derniers tours n’exclut pas la moto, elle doit avoir parcouru 75% de la distance parcouru par les vainqueurs.

Cette petite ligne du règlement particulier tombait bien pour préserver un podium 100% espagnol...

Merci aux pilotes, Bernard, Dylan et Nans pour leur courage sur la piste et leur gentillesse dans les stands, aux mécaniciens pour leur travail pendant la course, et tout le team pour leur dévouement.
Un coup de chapeau à Sébastien pour l’excellente préparation de la moto. Et bravo à Kawasaki pour avoir conçu cette ZX-10. Une moto fiable et rapide.

Un grand merci aux partenaires, Cerneau, Elf, Bihr, France équipement, Broken moto, Ermax, Super U Parentis-en-born, Styl’Pub Déco et Géodis logistics.

Mais surtout, je tiens à remercier tout particulièrement Mail Performance, Louit moto et Michelin, sans qui rien n’aurait pu se faire . Mille fois merci.

On vous donne rendez-vous maintenant aux 24heures du Mans en Septembre. Le team 33 part avec l’ambition de gagner la compétition superstock.

A bientôt.

Gilles.

Ne manquez pas de voir les photos de Barcelona 2011